LE MOT DU PRESIDENT

LE MOT DU PRESIDENT

C’est avec grand plaisir que je m’adresse à vous. Après une année où nous avons été vice-champions de la B.G.L. Ligue, l’année dernière n’a pas été « un bon cru » pour notre club. 

 

Mais depuis notre fondation, nous avons eu beaucoup de sérieux, de la lucidité et une certaine dose de chance pour obtenir les résultats probants que nous avons à notre actif. Il ne suffit pas d’une saison en demi-teinte pour saborder tout ce que nous avons construit. De même qu’on ne connaît ses vrais amis qu’en cas de revers que la vie peut apporter, de même ne connaît-on lessupporters d’un club que quand il fait « moins bien que d’habitude ». 

 

Personne n’a-t-il jamais pensé que les bons résultats obtenus n’étaient pas une chose « habituelle », mais plutôt inhabituelle, vue la jeunesse du club ? Quatre coupes deLuxembourg, des parcours européens respectables les bons classements dans la B.G.L. Ligue, tout va-t-il toujours de soi? 

 

C’est maintenant plus que jamais que nous devons serrer les rangs, soutenir, supporter notre équipe (et oui, le terme « supporter » vient du verbe « supporter » avec toutes ses

significations)!

 

C’est maintenant, au moment où huit jeunes issus des équipes de jeunes du club font leur entrée sur la grande scène qu’il faut leur enlever le trac en étant derrière eux. Nous avons constaté que. si nous ne visons pas le moyen terme au lieu de constamment le court terme, si nous ne savons plus construire sur la durée, nous risquons d’oublier pourquoi cette fusion s’est faite. Si ces joueurs peuvent un jour former l’ossature de notre équipe, leur identification, tout comme la vôtre, par rapport au club, n’en sera que plus grande et plus grande leur capacité de se surpasser pour notre bien, le vôtre et le leur.

 

C’est dans cet esprit que nous entendons travailler et, nous l’espérons, réussir de nouveau. Réussir trop vite nous a un peu surpris, mais nous n’avons jamais perdu le nord: le cap est clair!

 

Fabrizio Bei